Nous contacter
01 30 28 02 40

Suivez-nous sur :

Votre véhicule jusqu’à -45% de remise depuis 1994 !

Me faire rappeler

Effectuer une recherche

Rechercher par :

OU

Prix :

13200 € 84600 €

Actualité : Prix des carburants : jackpot pour la Russie !

 Prix des carburants : jackpot pour la Russie !

Malgré les sanctions économiques de l’Union Européenne, la Russie engrange des montants records grâce à ses exportations de carburant.

Malgré le haro populaire, les sanctions économiques et les déclarations de l’Europe, les exportations de carburant font toujours recette en Russie. Au cours des deux derniers mois, le pays dirigé par Vladimir Poutine a gagné 62,9 milliards d’euros (66,5 milliards de dollars).

C’est la conclusion à laquelle sont arrivés les chercheurs du centre de recherche sur l’énergie et l’air propre (CREA). Depuis le début de la guerre en Ukraine, Moscou a donc engrangé 66,5 milliards de dollars. Des revenus records.

L’Union Européenne reste le marché le plus important, avec 44 milliards d’euros, dont plus de neuf milliards pour l’Allemagne. L’UE débourse en moyenne 700 millions d’euros chaque jour pour s’approvisionner en gaz et en pétrole russes.

Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont analysé les mouvements des cargos russes transportant des hydrocarbures. Les données publiques ont également été passées au crible.

L’explosion des prix des carburants ne profite pas qu’à la Russie
Un tel chiffre à l’heure actuelle montre en tout cas à quel point l’Union Européenne est prisonnière des importations d’énergie russe. D’autant plus que les sanctions prises par les 27 jouent finalement en faveur de la Russie.

Car, si en imposant ces sanctions, la production s’est effondrée, cela a privé le marché d’une certaine quantité de ressources. Les prix des rares stocks disponibles ont donc logiquement explosé. Ce qui a permis à Moscou de largement amortir la chute de ses exploitations. Bref, les sanctions économiques, Moscou s’en ‘écono-moque’.

De même, cette flambée des prix profite aux pouvoirs publics en France. Le litre vendu plus cher fait indirectement augmenter les profits de certaines taxes sur les carburants (fixées en pourcentage) et place l’Etat dans une situation de surprofit. Devinez qui est le grand perdant dans toute cette histoire…

(source : Auto-Moto.com)